Une journée à la rencontre de nos clients sur le salon Global Industrie 2021

Prendre un TGV et puis se rendre à Eurexpo Lyon, cet immense espace dédié aux plus grandes manifestations ou événements hors Paris, c’est déjà un voyage. C’est surtout un moment que tous les industriels français et étrangers attendaient depuis près de deux ans. Alors quand nous nous retrouvons tous dans nos stands, prêts à accueillir des visiteurs avec passion et enthousiasme, nous n’avons qu’une idée en tête, savoir comment se porte le monde de l’industrie, ces PME et ETI qui font notre tissu économique avant d’être nos clients.

Naturellement l’industrie n’a pas attendu le recul de la pandémie covid-19 pour imaginer le futur. C’est ce qui fait sa force. Elle est en constante évolution, à la recherche des innovations qui vont changer nos vies, nos entreprises et notre planète.

Comme nous l’a confié Guillaume Anelli, directeur des opérations pour Visiativ, la bonne surprise du salon Global Industrie, c’est « l’envie et le plaisir que les gens ont à tous parler, à nous revoir. Cela montre bien que l’humain reste une priorité y compris dans un monde industriel. » Aussi lors de notre tour au milieu de machines de toutes sortes, et de robots hyper performants, nous avons eu ce ressenti d’une forte envie de nous parler à nouveau (même sous nos masques).

Les innovations sont partout à Global Industrie. Au croisement de deux allées, un homme est assis jambes croisées, allure décontractée. Plus curieusement encore, sa cheville exécute une demie rotation avec souplesse tandis rien d’autre dans son corps ne semble vouloir bouger. Impossible de ne pas être interpelé par l’élégance énigmatique du personnage. Pourtant, c’est bien un robot qui nous fait face et nous attire. L’industrie 4.0 se résume assez bien dans cette rencontre apaisée de l’humain et de la technologie.

Mais alors quels sont les enjeux auxquels sont confrontés les PME ou les ETI pour demain ?

En posant cette question à Christelle Bertaud, experte des solutions DELMIA chez Dassault Systèmes, qui présente une formidable démonstration de ce qu’apporte une simulation complète de la chaîne de production d’une usine en termes de gestion et de prévention des situations à risque, nous anticipons que le meilleur du futur reste à venir. Les industriels ont à leur portée des outils extraordinaires pour fluidifier, optimiser, rendre plus économes en énergie et en ressources humaines, les sites de production. Quels sont alors leurs enjeux ?

Ainsi chez Tra-C, il y a un double enjeu pour l’entreprise autour d’une part, du recrutement et de la fidélisation des talents et, d’autre part, de sa participation à la décarbonisation de l’industrie. Une entreprise de 120 personnes se conçoit comme une équipe où les talents collaborent et se complètent, et qui peut se mobiliser pour atteindre des objectifs de responsabilité. Aucun doute sur le dynamisme de cet intégrateur basé à Lyon qui travaille pour différentes industries (dont l’automobile historiquement) et qui maîtrise la technologie de soudage par friction malaxage (FSW).

Même constat chez Innovtec Industrie, une PME reprise il y a moins de deux ans par Mathilde Marchand la nouvelle CEO, installée dans un joli village quelque part dans l’Ain. Le dynamisme commercial passe par un accompagnement des clients dans leur transformation. « Il ne s’agit plus simplement de vendre un produit mais plutôt de concevoir un service complet pour nos clients, de la conception à la maintenance des machines installées », affirme la dirigeante.

En vendant un service global, les enjeux financiers changent. Il ne s’agit plus d’un achat de machines à amortir sur plusieurs années, mais de la gestion des coûts de production ajustés en temps réel. L’autre challenge est d’évoluer vers des produits « propres ». Au sens où « nous devons proposer une base de modules standards autour desquels viennent s’agréger des éléments de compléments qui définissent la finalité de la machine. Ainsi nous pourrons remplacer un module sans toutefois toucher aux autres pièces ; ce qui constitue une économie et une garantie de durabilité appréciables et tendant vers la responsabilité de tous. »

L’industrie du futur est désormais pilotée par des hommes et des femmes sensibles aux enjeux écologiques et humains. Ces dirigeantes et dirigeants tournés vers l’avenir innovent et créent du sens pour nos industries. Leurs entreprises sont reconnues à l’international pour la qualité et la performance unique qu’elles délivrent, notamment parce qu’elles réalisent du sur mesure pour leurs clients. C’est aussi ce que les solutions SOLIDWORKS proposent tout en contribuant à accélérer l’innovation à moindre coût, comme par exemple en ayant recours au jumeau numérique pour simuler les chaînes de production.

En écoutant Bruno Neyret, patron du groupe Neyret fondé par son père Guy, on comprend que le dynamisme des PME est très dépendant de leur capacité à travailler avec des acteurs de pays et de culture différents. Son parcours l’ayant mené tour à tour en Amérique du Nord et en Chine, il a tout naturellement abordé ses marchés sans aucun complexe. Son entreprise se développe à vive allure parce qu’elle sait répondre à des exigences et des normes locales, en conservant un savoir-faire technologique propre et unique.

Aucune crainte chez ce dirigeant fougueux et ambitieux, le futur est une aventure heureuse qui ne demande qu’à être vécue sereinement. Or outre les outils, les solutions numériques qui équipent ces deux centres de recherche et développement regroupant 80 personnes (ce qui impressionne ses clients étrangers), Bruno Neyret, lui aussi, construit sur les talents qui font la force de son entreprise. En manageant avec une vision très altruiste, il obtient le meilleur de ses équipes. Il réussit à les emmener dans des collaborations performantes et installe une confiance inaltérable dans le succès de sa société.

Nul doute que nous aurions pu multiplier les exemples d’industriels qui envisagent l’avenir avec un état d’esprit très positif, résolument convaincus que le savoir-faire technologique permet d’avancer sans crainte vers le futur. C’est un sentiment très puissant qui émerge de ces quatre jours d’immersion dans le Global Industrie 2021, et il nous tarde déjà d’y revenir. Pas seulement pour faire la démonstration de tout ce que nos solutions peuvent apporter à nos clients mais avant tout, pour les rencontrer à nouveau et nous inspirer de leur passion et de leur créativité.

 

Kamel Ait Mokhtar

Kamel Ait Mokhtar

Marketing Director at Dassault Systemes
Marketing Director SOLIDWORKS France, Iberia, Africa and Middle East. +20 years in High Technology , passionate by new possibilities that helps people to innovate, create, produce better and sustainable product.
Kamel Ait Mokhtar