Innovation Day, une journée d’inspiration collective

Lorsque Mike Horn, l’un des plus célèbres explorateurs du monde et Bernard Charlès, CEO de Dassault Systèmes, se rencontrent en décembre dernier pour discuter des prochains enjeux de l’humanité, la conversation s’oriente sur la ressource essentielle : l’eau. Ce jour-là, Bernard Charlès précise que l’enjeu n’est pas uniquement de mesurer puis de réduire notre impact quotidien en termes de consommation d’eau.  Il s’agit aussi de se préoccuper de ce qu’il désigne par hand print  et qui renvoie à ce que nous pouvons créer de la main de l’homme pour améliorer, pour changer le monde dans lequel nous vivons.

L’innovation est entre nos mains

L’innovation est entre nos mains. Mais cette innovation, à l’image de l’acte 2 du programme The only progress is human, Water for Life, est proposée dans une vision ouverte. Le 3DEXPERIENCE Lab utilise une plateforme collaborative et permettra de réunir toutes les initiatives de chercheurs et d’ingénieurs du monde entier, de toutes les cultures, avec un seul but : innover pour préserver nos ressources en eau. La plateforme est un levier extraordinaire pour connecter, les innovateurs, les start-ups, les porteurs de projets afin de transformer les process de toutes les industries et de les rendre plus économes en consommation d’eau. Le partage de connaissances, l’éducation des futures générations est un autre axe du programme, d’autant que les futures technologies seront développées par ceux et celles qui sont encore sur les bancs des écoles.

Génération Alpha au service du bien commun

Dans une interview publiée sur le blog Compass de Dassault Systèmes, Norman Fortenberry, Executive Director of the American Society for Engineering Education (ASEE), indique que sa mission est de proposer des expériences d’apprentissage (aux futurs ingénieurs) qui soient miroir de ce que les industries réalisent dans la vie réelle. Si tout le monde s’accorde à dire que l’enseignement dans les universités doit évoluer et prendre en compte les attentes de la génération Alpha, c’est surtout la capacité à travailler en mode projet sur des situations réelles et avec des équipes d’ingénieurs qui se développe.

Ces jeunes sont nés avec le digital, sont habitués à accéder facilement à toutes les informations nécessaires à leur réflexion, et favorisent les échanges entre eux et avec l’extérieur pour progresser dans la connaissance. Or leur principale motivation est de mettre leur énergie au service du bien commun, de missions pour la planète ou l’humanité, en déployant les technologies les plus pointues.

A company needs to explain to students how its work relates to the students’ societal concerns and how incoming employees contribute to making the world a better place, which is what a lot of students are really concerned about,” says Norman Fortenberry.

Open Innovation pour mixer les idées et les talents

Et c’est justement le principe de l’Open Innovation que de mixer les savoirs, les cultures, les approches scientifiques de problèmes complexes que les industriels et les hommes doivent résoudre. C’est le propos que tient Frédéric Charver, Head of Innovation, et directeur du 3DEXPERIENCE Lab pour Dassault Systèmes, lorsqu’il indique que les individualités, les talents les plus divers, se rejoignent dans un effort collectif pour créer une véritable collaboration. Créateur de la communauté ouverte Covid-19, Frédéric Chaver a pu mesurer l’efficacité de ce modèle d’innovation collaborative.

Ainsi le design, la simulation, la modélisation 3D ont permis aux makers comme aux start-ups de vérifier la pertinence de leurs hypothèses ou de leurs nouveaux concepts, dans des conditions identiques au monde réel. La communauté ouverte permet ainsi aux différents acteurs de prendre des risques, de découvrir de nouvelles méthodes de travail et d’agir vite. « Lorsque la seule règle à respecter est pour chacun d’augmenter la valeur des connaissances et de l’expertise pour le bien commun, alors tout est possible ! », conclut-il.

Aucun exploit n’est possible sans effort collectif

Lorsque Mike Horn déclare sa confiance à Bernard Charles pour mener à bien la mission Water for Life, c’est sans doute parce qu’il sait toute la force d’une réflexion et d’une action collective. Aucun de ses exploits n’aurait été possible sans un immense effort collectif au préalable. Car toutes les sociétés industrielles n’ont pas des moyens illimités pour faire face aux enjeux des 30 prochaines années.

Car l’innovation n’est pas toujours en mode Open Source. Et la course aux brevets a été mise en avant une nouvelle fois, avec la pandémie du covid-19. La nouvelle administration nommée par Joe Biden, réfléchit actuellement au moyen d’obliger les différents laboratoires à rendre public leurs travaux afin d’accélérer la diffusion du vaccin dans le monde et en particulier dans les pays qui ne pourront développer leur propre solution vaccinale. Le monde industriel est habituellement protégé par les brevets mais l’exigence d’équité, la volonté d’un progrès plus humain, sont en train de modifier en profondeur les comportements de tous les acteurs. L’urgence de sauver la planète d’un désastre comme le réchauffement climatique ou une pandémie incontrôlable, incite au partage de l’information et des plus extraordinaires découvertes scientifiques et technologiques.

Le numérique est un accélérateur d’innovation

Et si l’innovation se mesure encore au nombre de brevets déposés sur des domaines spécifiques, comme pour l’énergie bas carbone par exemple, rappelons que l’innovation est partout dans l’entreprise. Le numérique permet cette accélération de l’innovation mais aussi l’évolution de nos pratiques. Le recours au télétravail, l’échange de fichiers, de documents de travail collectif est rendu instantané, fluide et sécurisé par les technologies du numérique. C’est ainsi que les plateformes digitales comme la 3DEXPERIENCE Works sont conçues. Elles autorisent la création d’écosystèmes performants et agiles. C’est d’ailleurs cette agilité digitale qui a contribué et contribuera encore à l’avenir à maintenir l’activité des industries .

Innovation Day, un évènement unique

En organisant lInnovation Day, le 22 juin prochain, c’est à ce souffle nouveau que nous vous invitons à participer. Porter l’innovation collaborative est un challenge passionnant qui nous unit tous pour une vision plus humaine du progrès. Plus de 100 sessions proposées par plus de 20 partenaires pour partager des retours d’expérience dans tous les domaines, de la conception à la fabrication, du digital twin à l’analyse de marché en passant par la place de marché.

Des intervenants de marque seront présents. Gian Paolo Bassi, CEO de SOLIDWORKS,  Philippe Besse, Directeur Dassault Systèmes Eurowest, Florence Verzelen,  Executive VP Industry, Field Marketing and Sustainability.

 

 

Kamel Ait Mokhtar

Kamel Ait Mokhtar

Marketing Director at Dassault Systemes
Marketing Director SOLIDWORKS France, Iberia, Africa and Middle East. +20 years in High Technology , passionate by new possibilities that helps people to innovate, create, produce better and sustainable product.
Kamel Ait Mokhtar