Si nous parlions transformation digitale des PME industrielles?

Comment SOLIDWORKS est-elle devenue une solution incontournable de la transformation digitale des PME industrielles?
Nous étions présents à Bpifrance InnoGeneration 2019, aux côtés de nos clients et nos partenaires. Découvrez ici l’interview d’Olivier Blachon, Directeur Général adjoint de Visiativ, partenaire historique de SOLIDWORKS et la vidéo de notre rencontre avec Guillaume Anelli, Directeur des opérations de Visiativ accompagné de Jean-Philippe Schoettel, DSI de Sewozy, client Visiativ, utilisateur de SOLIDWORKS.

Interview Olivier Blachon – DGA Visiativ

Réalisée pour SOLIDWORKS France à l’occasion de Bpifrance InnoGeneration 2019

 

Patrice : Bonjour Olivier, Visiativ est présente cette année encore sur le BIG, pouvez-vous nous rappeler pourquoi c’est une évidence pour cette société innovante ?

 

Olivier Blachon : « Je voudrais commencer par nous resituer. Visiativ a aujourd’hui 32 ans et même si la société est encore jeune, nous ne sommes plus une start-up. Pour autant notre mobilisation vient de notre capacité à être proche de nos clients dans la recherche d’une réelle satisfaction, avec une passion jamais démentie. A l’origine c’était même notre seul sujet : comment permettre à des industriels français d’utiliser la meilleure technologie pour le développement et la mise au point de leurs produits ? Au départ, nous étions sur le DAO, nous vendions des logiciels de dessin (CAD) en deux dimensions (2D). Rapidement, nous avons évolué vers la 3D et nous les avons emmenés vers de nouvelles solutions. La 3D c’était très technique et plutôt couteux, ce qui nous a poussé à optimiser notre rôle de conseil.

 

Nous avons découvert SOLIDWORKS, alors société basée à Boston (USA), avant que celle-ci ne soit rachetée par Dassault Systèmes fin 1997. C’était une vraie proposition de valeur, à la fois disruptive et accessible pour les PME. C’est ainsi que nous pouvons affirmer que nous participons pleinement à l’innovation des entreprises industrielles, sans être nous-même l’innovation ! Toute notre histoire est orientée sur l’innovation et l’accompagnement du dirigeant de PME vers celle-ci. Avec l’évolution des métiers, des industries, il est naturel que nous soyons promoteurs du changement et de la transformation. C’est tout le sens de notre présence sur cet événement. Question de cohérence, sans aucun doute. D’ailleurs, pour aller plus loin, je dirais que nos clients identifient chez nous, cette capacité à accélérer sur deux axes : l’innovation au sens large du terme (et plus seulement produit) et la transformation digitale.  Nous accomplissons cela en nous appuyant sur deux valeurs clés chez Visiativ : le pragmatisme et l’agilité. Ces dimensions sont aussi celles des PME et c’est pourquoi nous avons choisi ce segment de marché pour nous développer. Elles sont dirigées par des hommes et des femmes qui ont une culture et une vision stratégiques bien définies et, plutôt que d’essayer de leur faire changer de cap, nous sommes à leurs côtés pour les aider à accélérer la mise en œuvre de leur stratégie. Elles ont besoin d’une organisation puissante mais réellement partenaire associée à leur dynamisme. Je suis convaincu que les PME sont le terroir économique de la France et, malheureusement, elles ne sont pas dans la lumière comme le sont les grands groupes du CAC40 ou les start-ups. Nous sommes sur le BIG précisément pour souligner notre engagement, notre militantisme en faveur des PME et ETI. »

 

Patrice : « Vous avez tout de même un objectif commercial en venant sur un tel événement, non ? »

 

OB : « Nous ne sommes pas ennemis de nos intérêts, est une phrase qui résume bien la situation. Il faut bien comprendre que l’Enseignement Supérieur alimente la tendance qui pousse les talents vers le CAC40 ou les start-ups. Entre ces deux extrêmes, point de salut, semble leur message. Alors, nous soutenons l’innovation pour les PME comme par exemple avec la création il y a 5 ans, de l’événement « Entreprises du futur ». Il faut comprendre que le dirigeant de PME est souvent interpelé par ses collaborateurs de façon abrupte : « tu sais du temps de ton père, cela ne se serait pas passé comme ça ! ». Alors nous devons les accompagner, les guider vers des solutions et des moyens innovants pour transformer leur entreprise et la conduire vers l’avenir et de nouveaux marchés. C’est aussi cela l’innovation ! »

 

Patrice : « Pourquoi avoir choisi SOLIDWORKS et pourquoi les solutions Dassault Systèmes ?

 

OB : Avant tout, parce que cette entreprise a la capacité à rendre accessible la haute technologie pour nos clients préférés. On ne le dit pas assez, mais Dassault Systèmes est une entreprise formidable. C’est un leader mondial français, qui a su anticiper l’avenir et toujours faire les bons choix stratégiques, comme avec le rachat précoce de SOLIDWORKS en 1997.  Leur objectif a été, et est encore, de mettre la technologie sur les bureaux de tous les ingénieurs. C’est pour cela que nous développons une réelle interdépendance avec leurs équipes. »

 

Patrice : « Quelle est la mission de Visiativ aujourd’hui ? Comment la définissez-vous ?

 

OB : « Nous essayons avec beaucoup de passion et d’énergie d’adresser deux chemins, deux buts : le premier, c’est comment pourrions-nous lever tous les freins au bonheur et à la croissance de nos clients ? Par exemple, sur ce chemin-là, nous réfléchissons avec nos clients au développement de solutions améliorant la relation entre les collaborateurs au quotidien. Et l’autre chemin est justement celui de la captation de la valeur au quotidien, comment la capter, la visualiser au travers des actions mises en œuvre. On rejoint le pragmatisme très fort du monde de la PME. Les réussites de nos clients proviennent du pilotage du dirigeant et du bon accompagnement qu’il reçoit pour faire avancer son entreprise. C’est ce que nous appelons de la co-construction. »

 

Patrice : « Pouvez-vous nous expliquer comment on visualise la valeur au quotidien ? »

 

OB : « Cela consiste d’abord à rendre visible la création de valeur, en rendant visible les interactions entre les services, l’entreprise et ses clients, bref toutes les interactions. Une sorte de photographie dynamique de tous les échanges. Prenons un exemple : on peut constater qu’aujourd’hui, on n’a pas forcément les moyens de tracer correctement les réclamations des clients et de remonter tout le parcours à l’envers. Très peu d’entreprises savent le faire ! Or si le sujet est la conception même du produit, quel retour d’expérience peut nous amener à le découvrir ? Nous devons alors imaginer tout le parcours client en partant de sa commande. Et ceci est un vrai challenge pour une PME. Nous allons mettre en œuvre les solutions qui vont permettre à l’entreprise de visualiser toutes les étapes et de les tracer pour mieux faire évoluer ses process. »

 

Patrice : « Pour conclure, qu’est-ce qui fait votre différence sur le marché ? »

 

OB : « Je crois que nous avons gardé en nous cette vocation et ce goût pour les vrais challenges. Nous aimons les gros challenges et nous aidons nos clients à les relever. Nous sommes dans la transformation des entreprises parce que cette transformation leur est vitale. La transformation c’est de l’humain, le digital c’est de la technologie. Nous sommes l’alliance des deux et c’est notre vraie force. Nous sommes les seuls à pouvoir le dire. »

 

Patrice : « Merci pour cette conversation ».

 

OB : « Merci à vous ! » 

 

imanerimi

imanerimi

Eurowest PS Channel Marketing Specialist at Dassault Systèmes SOLIDWORKS Corp.
imanerimi
imanerimi