Innovation dans les PME en période de covid-19

Quel est l’impact d’une pandémie mondiale sur l’innovation des entreprises en France?
Et particulièrement , celles qui forment l’essentiel de notre tissu économique, les PME.

En se reportant à de récentes études, nous pouvons mettre en lumière certains éléments de compréhension des enjeux pour l’innovation dans les PME. Avant tout il convient de souligner l’extraordinaire résilience de nos entreprises plongées dans l’incertitude la plus extrême que nous n’ayons jamais eu à affronter. Mieux encore, tous les observateurs sont convaincus que l’innovation accélère en temps de crise.

Dans une étude BVA pour la Web School Factory, on apprend que 40% des acteurs de l’innovation en France, considèrent que leur entreprise doit se concentrer sur la création de nouveaux business models. Un chiffre qui plafonnait à 21% avant la covid-19. S’il y a bien une prise de conscience de l’urgence de repenser les modèles et d’innover, de nombreuses interrogations subsistent et démontrent que le chemin est encore long.

L’innovation, un levier principale à la transformation

Ainsi 66% des directeurs de l’innovation consultés considèrent que la faiblesse de la culture de l’innovation au sein de l’entreprise est un obstacle majeur pour développer des projets Innovants. Un point d’amélioration crucial puisque « peu d’entreprises perçoivent l’innovation comme le moyen à la transformation profonde de leur structure, notamment concernant les questions d’environnement et de transition digitale, alors qu’au contraire, l’innovation est l’un des leviers principaux pour appréhender ce genre de problématique, » affirme Anne Lalou, directrice générale de la Web School Factory et de l’Innovation Factory, à l’initiative de cette étude.

Si de larges différences de perception perdurent au sein des entreprises sur le rôle de l’innovation, c’est parfois la conséquence d’un jugement négatif sur les compétences disponibles. Directions générales et responsables de l’innovation se renvoient la responsabilité du manque de dynamisme relatif dans certains secteurs. Et si tout le monde parle de transformation, la principale dimension qui porte l’innovation est la numérisation des processus et des outils de production.

Sur ce plan, les entreprises françaises sont dans la moyenne de l’Europe, même si, comme chez nos voisins, les PME et a fortiori les TPE accusent un retard de numérisation par rapport aux grandes entreprises. A noter que les investissements de l’industrie française sont plutôt élevés dans les technologies de l’information et de la communication (un taux d’investissement égal à 6,7% de la valeur ajoutée manufacturière, contre 1,3% en Allemagne et 2,3% en Italie).

La Covid-19 est une occasion de faire progresser l’innovation

L’innovation dans les PME ne concernent pas seulement la transformation numérique, au sens de la digitalisation du business. Certes le gouvernement français soutient les TPE et les PME dans leurs investissements pour passer au e-commerce, mais nous attendons surtout des entreprises qu’elles répondent vite aux besoins que cette crise a rendu plus évidents qu’avant.

Les domaines de la santé, de l’hygiène et du bien-être ont été les plus visibles. On se souvient du masque Easybreath de Decathlon, transformé pour l’assistance respiratoire dans les centres de réanimation hospitaliers. En Allemagne, le ministère de la Santé a développé en quelques semaines une application spécifique à la Covid-19, compatible avec les app de santé AppleHealth et GoogleFit et les capteurs Fitbit, Garmin, Polar ou Withings. Elle autorise le partage des données de santé avec les médecins et les chercheurs de l’institut fédéral Robert Koch (source WeDemain.fr).

Une étude de l’OMS sur un millier de nouvelles technologies ou modifications de technologies existantes qui ont été développées dans le monde entier pour cibler différents domaines de la réponse à la pandémie de Covid-19 révèle que l’Afrique représente 12,8% des innovations. « La Covid-19 est l’un des plus graves défis sanitaires sur une génération, mais c’est aussi une occasion de faire progresser l’innovation, l’ingéniosité et l’esprit d’entreprise dans le domaine des technologies de santé qui sauvent des vies », a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directeur régional de l’OMS pour l’Afrique.

Accelerer pour répondre à une nouvelle demande

Mais la santé n’est pas le seul secteur à proposer de nouvelles solutions et l’enquête BVA suscitée souligne que pour 48% des répondants la Covid-19 a un impact positif sur le développement des projets d’innovation. « La Covid-19 nous a forcé à changer vite et accélérer nos projets d’innovation pour répondre à une demande nouvelle. Les premiers résultats confortent notre volonté de nous adapter pour répondre aux attentes des consommateurs. » affirme un dirigeant d’entreprise cité dans l’étude.

Un exemple près de Nice, avec cette PME qui a développé plusieurs systèmes sans contact pour éliminer les risques de contamination par les boutons des ascenseurs. « C’est utile pour les monte-charges, pour les hôpitaux, pour les Ehpad, de manière à appeler l’ascenseur même avec les mains chargées », détaille Frédéric Chané, directeur technique de Ciel Ascenceurs, qui fabrique depuis 23 ans des élévateurs 100% français. L’entreprise propose aussi « des boutons infrarouges qui détectent la présence humaine. On s’approche, entre deux et quatre centimètres, et l’appel se fait automatiquement. On peut également appeler l’ascenseur depuis son smartphone », ajoute le fabricant.

L’adoption de plateformes numériques

Ce qui rassemble tous les acteurs de l’innovation industrielle, c’est la nécessité de recourir à des technologies et des équipes dites hybrides. L’innovation nait de la collaboration et de la co-construction, or pour effectuer ce travail en équipes, il est indispensable d’adopter des plateformes numériques. Si l’on en croit les dirigeants interrogés, l’hybridation est aussi une ouverture vers des partenaires extérieurs à l’entreprise qui constituent alors un éco-système dédié à l’innovation (74% d’entre eux sont convaincus de la nécessité de cette hybridation des équipes). C’est tout l’intérêt d’une plateforme comme la 3DExperience développée par Dassault Systèmes.

Mieux collaborer, connecter les données et les rendre accessibles aux différentes équipes impliquées en toute sécurité, suivre l’avancement des projets en temps réel, sont des objectifs clairs pour tout entreprise innovante. Car l’innovation doit être accélérée en mode agile, afin de suivre le rythme et d’assurer un go to market cohérent avec les attentes des citoyens, des clients et des consommateurs.

Tout porte à croire que la crise de la covid-19 a renforcé les convictions des innovateurs. Plus que jamais, les entreprises ont compris l’importance de l’innovation dans la sauvegarde ou la croissance de leurs activités. Travailler ensemble pour aller plus vite et plus loin est une mission commune que les plateformes numériques permettent de réaliser afin de contribuer au bien commun.

Kamel Ait Mokhtar

Kamel Ait Mokhtar

Marketing Director at Dassault Systemes
Marketing Director SOLIDWORKS France, Iberia, Africa and Middle East. +20 years in High Technology , passionate by new possibilities that helps people to innovate, create, produce better and sustainable product.
Kamel Ait Mokhtar